Appelez-nous

Foire aux questions

Nous partons du fait que vous travaillez comme étudiant avec un contrat de travail d’étudiant. Vous pouvez travailler 475 heures par an sans que ni vous ni votre employeur n'aient à payer des cotisations sociales sur votre salaire. Peu importe que vous prestiez ces heures pendant les vacances estivales ou pendant l’année scolaire.

Vous avez droit en principe au même salaire que les travailleurs ordinaires dans l’entreprise. Il s’agit du salaire minimum qui est établi dans la CCT du secteur à laquelle appartient l’entreprise.

Si vous faites des heures supplémentaires, vous devez recevoir une rémunération supplémentaire. Par ailleurs, les heures supplémentaires prestées les dimanches et jours fériés doivent être payées au tarif double.

Votre salaire doit être indiqué clairement dans le contrat de travail étudiant. Ou le calcul du salaire doit au moins être expliqué sur un document écrit. Le contrat doit aussi mentionner la date à laquelle vous serez payé.

Vous pouvez le vérifier à tout moment sur le site studentatwork.be pour savoir combien d’heures vous pouvez encore travailler exactement. 

En outre, vous pouvez imprimer sur ce site un certificat où il sera fait mention du nombre d’heures restantes. Il est possible qu’un employeur potentiel vous demande ce certificat afin de s'assurer que vous n'avez pas encore épuisé votre total d’heures.

En principe non. Dès le moment où vous avez achevé vos études et que vous n'avez plus aucune obligation vis-à-vis de votre école, vous n’avez plus le statut d’étudiant.

Mais... il y a toutefois une seule exception. Si vous achevez vos études en juin, vous pouvez quand même obtenir un job étudiant pendant les vacances estivales et jusqu’au 30 septembre.

Vous cherchez un emploi ou un candidat approprié pour votre entreprise ?